top of page
image
Ombre_picture.PNG
la note moyenne est null sur 5, d'après 0 votes, Avis
8
lecteurs ont vu cet article

message

Ancre 1
loading.gif

Définition

image rubrique 1

Le crudivorisme, appelé également « alimentation vivante », est une pratique alimentaire qui consiste à se nourrir exclusivement d'aliments crus. Les personnes qui adoptent cette pratique le font généralement parce qu'elles espèrent en tirer un bénéfice en matière de santé. Toutefois, selon l'Académie de nutrition et de diététique, cette pratique alimentaire très restrictive n'a pas fait l'objet d'études sur les enfants. Comme elle peut être « très pauvre en énergie, protéines, certaines vitamines et sels minéraux », cette association de nutritionnistes la déconseille pour les nourrissons et les enfants. La pratique peut par ailleurs favoriser les intoxications alimentaires, les bactéries, virus et parasites n'étant plus neutralisés par la cuisson. Les crudivores peuvent être végétaliens (on dit qu'ils sont crudi-végétaliens), végétariens (crudi-végétarisme), ou adopter un régime omnivore incluant les produits carnés (œufs crus, viande séchée, etc.). Certains crudivores s'attachent à préparer des plats très élaborés dans ce qui est parfois appelé la "crusine", tandis que d'autres, qui ne font subir aucune transformation à la nourriture conformément aux principes de l'instinctothérapie, sont parfois appelés « instinctos ». Les adeptes du crudivorisme suivent cette pratique alimentaire parce qu'ils en espèrent un bénéfice pour leur santé.

Ancre 2

Principaux effets de la cuisson des aliments

image rubrique 2

La cuisson de certains aliments a des effets positifs comme une meilleure assimilation de certains nutriments (les protéines animales et végétales, les glucides complexes des céréales et l'amidon des pommes de terre), la destruction d'éléments allergènes et pathogènes (virus, bactéries et parasites), une meilleure biodisponibilité de certaines substances telles que le lycopène (le pigment rouge que l'on trouve par exemple dans la tomate), l'alpha-carotène, la lutéine et les caroténoïdes lorsque l'aliment qui les contient est cuit. Une étude, publiée dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences, suggère que la cuisson des aliments aurait ainsi joué un rôle clé dans l'évolution de l'Humanité. Elle peut toutefois aussi avoir des effets néfastes : Une cuisson longue ou à haute température détruit certains nutriments, notamment certaines vitamines comme la vitamine C et d'autres substances antioxydantes. Cette destruction n'est toutefois que partielle dans le cas d'une cuisson normale, si bien que de nombreux aliments cuits restent une source appréciable de vitamine C et d'antioxydants. Par ailleurs, la cuisson à haute température de certains aliments entraîne la formation de composés potentiellement toxiques comme les produits de glycation (acrylamide, amines hétérocycliques, carboxyméthyllysine, hydroxyméthylfurfural, etc.). L'acrylamide a été classée par le Centre international de recherche sur le cancer dans la liste des cancérogènes du groupe (cancérogènes probables).

Ancre 3

Le crudivorisme comprend plusieurs sous-groupes de modes alimentaires.

image rubrique 3

On distingue : Les « crudi-omnivores » qui consomment de la viande et/ou du poisson crus. Les « crudi-végétariens ». les « crudi-végétaliens » et parmi eux, des sous-groupes peuvent aussi se distinguer : – les « granivores » qui ne consomment que des graines, – les « frugivores » qui ne mangent que des fruits, – les « liquidariens » qui ne boivent que des jus et des smoothies. Certains d’entre eux, les « instinctos », ne font subir aucune transformation aux aliments à part la germination et la fermentation tandis que d’autres élaborent des recettes complexes. Vous avez notamment à votre disposition des livres de « crusine » si vous êtes en recherche de nouvelles saveurs.

Ancre 4

La cuisson : un effet à double tranchant

image rubrique 4

Les avis sur la question divergent dans la communauté scientifique. La maîtrise du feu daterait de 450 000 ans avant JC mais des recherches plus récentes indiqueraient que l’homme maitrisait déjà le feu, et donc la cuisson, depuis près de 2 millions d’années. À cette époque, la cuisson était un moyen d’optimiser l’extraction des calories et d’éradiquer les bactéries pathogènes car la plupart d’entre elles sont désactivées au-delà de 72°C. En effet, d’un côté, la cuisson permet : - de détruire les indésirables (bactéries…), - d’améliorer la digestibilité et la biodisponibilité de certains nutriments (caroténoïdes dont bêta-carotène, lutéine, zéaxanthine…), - de développer les saveurs… Mais de l’autre, elle engendre quelques pertes en vitamines (vitamine C surtout), minéraux, antioxydants, enzymes (comme la myrosinase nécessaire à la transformation des glucosinolates en isothiocyanates dans les crucifères) et surtout, elle produit des composés toxiques. La cuisson détruit également de précieuses enzymes, naturellement présentes dans les aliments crus. Et c’est la conservation de ces enzymes qui est d’ailleurs un des éléments fondamentaux de ce mode alimentaire.

Ancre 5

Petite liste non exhaustive de ce que consomment les personnes adeptes du régime cru :

image rubrique 5

Légumes frais Légumes déshydratés Légumes secs Fruits frais Fruits secs Smoothies de fruits ou de légumes Pâtes à tartiner, purées, à base d’oléagineux : amandes, sésame, noisettes … Graines : chia, lin, tournesol, courge … Purées d’oléagineux Huiles végétales première pression à froid Condiments, herbes et épices Céréales Porridge Lait végétal Cacao cru Graines germées Pain cru aux graines germées Algues

Ancre 6

Précautions

image rubrique 6

L'excès de fruits et de certains légumes implique que des quantités particulièrement importantes de cellulose et de fibres transitent quotidiennement à travers le tube digestif du crudivoriste. Il en résulte une digestion ralentie, une possible irritation des muqueuses intestinales et des ballonnements importants.

image auteur
Rédigé par
Source
Ancre 7
Votre avis compte beaucoup pour nous !
Nous vous invitons à nous partager votre avis sur cet article. 
Notre équipe prendra connaissance de vos remarques et suggestions. 
Cet avis n'apparaîtra pas sur le site.
red-loading-circle.gif
8
lecteurs ont vu cet article
0
lecteur a noté cet article
Quel  intérêt  accordez-vous à  cet article ?
Votez !
loading.gif
Merci pour votre contribution !
bottom of page