top of page
image
Ombre_picture.PNG
la note moyenne est null sur 5, d'après 0 votes, Avis
9
lecteurs ont vu cet article

message

Ancre 1
loading.gif

Qu'est-ce que le véganisme ?

image rubrique 1

Plébiscité par un nombre de personnes sans cesse croissant, le véganisme s'est imposé avec force durant la dernière décennie, tant et si bien que le terme "vegan" a fait son entrée dans le Larousse en 2016. A l'instar des végétaliens, les véganes ne consomment aucun produit alimentaire issu des animaux. Donc ni viande, ni poisson, ni produit laitier, ni oeuf. Ils bannissent également de leur quotidien les produits issus de la souffrance animale, tels le cuir, la laine, la fourrure, les produits cosmétiques ou les produits ménagers testés sur les animaux... Les véganes sont résolument opposés, par conviction, à la corrida, aux cirques qui exploitent les animaux ou aux Marinelands qui les exhibent, rêvant d'un monde plus humaniste, plus écologiste, mais surtout, plus respectueux de toute forme de vie sur la planète. Les origines du régime végétalien Au début des années 1806, des recommandations médicales commencent à déconseiller la consommation de certains produits d’origine animale, comme les œufs ou les produits laitiers. Toutefois, il faudra attendre la découverte de la vitamine B12 en 1948 pour que le végétalisme commence à se répandre et devienne un régime alimentaire plus courant. Nous reviendrons sur cette fameuse vitamine B12 et son rôle dans le végétalisme. Toutefois, les racines du végétalisme nous plongent au cœur de l’Antiquité, période à laquelle Pythagore commence à défendre la cause animale. Au cours du siècle des Lumières, de plus en plus de personnes prennent en considération la cause animale. Puis, en 1847, la Vegan Society voit le jour en Angleterre. Sa création marque un véritable tournant pour le mouvement végétalien à une époque où la consommation de produits animaux est très ancrée dans les mœurs. On peut aussi considérer que l’éthique animale a une place plus ou moins importante selon les confessions religieuses. En effet, les religions monothéistes font très souvent allusion à la souffrance animale au sein de leurs textes sacrés.

Ancre 2

Différences entre végétarien, végétalien et végan

image rubrique 2

Les régimes végétariens, végétaliens et véganes sont très souvent confondus. Pourtant, il s’agit de régimes alimentaires distincts, avec leurs propres caractéristiques. Voici un bref rappel de ce qui les distingue : Les végétariens consomment tous les aliments à l’exception de la viande, du poisson et des crustacés. Les végétaliens ne consomment que des végétaux. Ils excluent donc la viande, le poisson, les crustacés, les produits laitiers, les œufs ainsi que le miel, issu de l’exploitation des abeilles. Quant aux véganes, ils adoptent le même régime alimentaire que les végétaliens. Seulement, ils transposent leurs principes à tous les aspects de la vie : la cosmétique, l’habillement, les médicaments, etc. Ces produits ne doivent être composés d’aucune matière animale (cuir, soie, gélatine, etc.) ni avoir été testés sur des animaux. Souvent, les végétaliens sont véganes, mais ce n’est pas toujours le cas : d’où la distinction qui doit être faite.

Ancre 3

Les avantages et points positifs

image rubrique 3

Le régime végétalien est intéressant pour ses aspects santé (3), éthique, bien-être et environnemental. Un régime alimentaire respectueux du bien-être animal En n’incluant aucun aliment d’origine animale ni aucun aliment issu de l’exploitation animale, le végétalisme permet d’éviter la souffrance animale qui découle des industries qui les exploitent : abattage des animaux, élevage dans des conditions de vie parfois déplorables, séparation mère-petit peu après la naissance (industrie laitière), transport d’animaux… Grâce au travail des associations et des lanceurs d’alerte, nous sommes aujourd’hui en mesure de comprendre les travers des industries alimentaires et de choisir de ne plus y prendre part en devenant végétalien ou végane. Un régime sain et bénéfique pour la santé Le régime végétalien implique de bannir un certain nombre de produits de notre alimentation. Parmi eux figurent beaucoup de produits gras et salés, qui menacent la santé cardiovasculaire, entre autres choses. Il faut aussi souligner que l’alimentation exclusivement végétale est naturellement riche en fibres alimentaires, qui sont à la fois bénéfiques pour le microbiote, le transit, la santé cardiovasculaire et le système immunitaire. En outre, en raison de l’absence de graisses saturées néfastes comme celles que l’on peut trouver dans certains produits animaux, le régime végétalien réduit aussi le risque d’obésité et des pathologies associées. Il est indéniable que ce régime alimentaire est bénéfique pour la santé, à condition de le suivre correctement. Un régime alimentaire plaisant, varié et propice aux découvertes culinaires Contrairement aux idées reçues et à certains régimes alimentaires, le régime végétalien n’est pas aussi restrictif qu’on pourrait le penser. Il existe des millions de recettes savoureuses qui allient les végétaux et les épices avec brio. Quelques minutes suffisent pour créer un plat végétalien gourmand, riche en saveurs. De plus, la cuisine végétalienne nous contraint à nous détourner des plats industriels et des produits de ce type, qui sont néfastes pour la santé, pauvres au niveau nutritionnel, et dénués de saveurs. Passer à une alimentation végétale permet de découvrir de nouvelles saveurs à travers une cuisine colorée et saine.

Ancre 4

Les inconvénients et points négatifs du régime

image rubrique 4

Une supplémentation en B12 nécessaire Lorsqu’on passe à une alimentation strictement végétale, il devient nécessaire de se supplémenter en vitamine B12. Celle-ci ne se trouve pas sous forme assimilable dans les végétaux. Toutefois, il faut souligner un fait. Les animaux sont aujourd’hui très largement supplémentés en B12 afin de satisfaire nos besoins en cette vitamine à travers la viande. Le végétalisme raccourcit ce circuit en impliquant une supplémentation directe du consommateur, sans l’intermédiaire des aliments. Pour ce qui est des autres vitamines et minéraux, une alimentation variée, équilibrée et diversifiée suffit généralement. Un régime alimentaire parfois difficile à tenir à l’extérieur Le régime végétalien commence à se démocratiser. On voit émerger des alternatives dans les restaurants et points de vente un peu partout. Malgré cela, le choix reste encore parfois très limité. Il peut être difficile pour une personne végétalienne de trouver un plat totalement dénué de produits animaux au restaurant, ce qui peut être un frein à une vie sociale active. En effet, suivre ce régime alimentaire implique parfois de devoir décliner des invitations ou tout simplement, de solliciter un plat spécifique lorsqu’on est invité. Des habitudes alimentaires à chambouler Passer à une alimentation strictement végétale implique de grands changements d’habitudes alimentaires. Et en particulier pour les personnes qui sont habituées à consommer des aliments tout préparés et industriels. Toutefois, les changements de ce type ont du bon, notamment pour ce qui est de la qualité de l’alimentation et pour la santé. Végétalisme : les questions fréquentes Le végétalisme et le véganisme soulèvent beaucoup de questions, et il est tout à fait normal de se les poser. Santé, alimentation, carence, perte de poids… Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le régime végétalien.

Ancre 5

titre5

image rubrique 5

Le texte réductible est idéal pour les sections longues ou les descriptions. Il permet aux visiteurs d'accéder à toutes les informations dont ils ont besoin, tout en gardant une mise en page claire. Liez votre texte à ce que vous voulez ou configurez votre zone de texte pour la développer en un clic. Rédigez votre texte ici...

Ancre 6

Précautions

image rubrique 6

Compte tenu du fait qu’il exclut totalement la viande, le poisson, les produits laitiers, les œufs et les autres produits animaux, il est légitime de s’interroger sur les effets à long terme du régime végétalien. Est-il dangereux pour la santé ? Il faut savoir que le régime végétalien, en plus de servir une cause noble, est bénéfique pour la santé. Et ce, en différents points. Ce régime alimentaire permet, dans une certaine mesure, de prévenir certaines maladies comme les pathologies cardiovasculaires ou l’obésité, par exemple. Il n’est pas dangereux, à condition de s’assurer des apports quotidiens suffisants en vitamines et minéraux essentiels. C’est d’ailleurs le cas pour tous les régimes alimentaires ! La vitamine qui nous intéresse ici est la vitamine B12, qui se trouve quasi exclusivement dans les produits d’origine animale. Toutefois, la science nous offre aujourd’hui la possibilité de suivre un régime végétalien ou végane sans risque. Et ce, grâce à la supplémentation en vitamine B12. Simple et accessible à tous, cette forme de supplémentation est suivie par la grande majorité des végétaliens et elle est très bien vécue.

image auteur
Rédigé par
Source
Ancre 7
Votre avis compte beaucoup pour nous !
Nous vous invitons à nous partager votre avis sur cet article. 
Notre équipe prendra connaissance de vos remarques et suggestions. 
Cet avis n'apparaîtra pas sur le site.
red-loading-circle.gif
9
lecteurs ont vu cet article
0
lecteur a noté cet article
Quel  intérêt  accordez-vous à  cet article ?
Votez !
loading.gif
Merci pour votre contribution !
bottom of page